Pierre BismuthPierre BISMUTH utilise la pratique artistique comme moyen d'examiner notre perception de la réalité, notamment dans notre relation aux productions culturelles. Son travail tente avec humour et un minimum de moyens de déstabiliser les codes de lecture afin de redonner au spectateur une position incrédule même à l'égard des éléments de notre culture les plus acquis. Sa démarche se développe autour de l'idée que c'est en manipulant simplement la définition communément donnée aux choses que l'on en change la perception.
Ainsi, En prévention de mauvais fonctionnement technique (vidéo de Bruce NAUMAN débranchée) se résume en la présentation d'une vidéo de l'artiste américain, débranchée.
Des choses en moins des choses en plus consiste en une série de cloisons légères, trouées de cercles jusqu'à élimination du plus de matière possible ; les cercles ainsi retirés de la surface des murs s'accumulent au sol comme autant d'objets à devoir gérer.
La mise en espace est complétée par deux nouveaux états des séries De rouge à rien et De vert à quelque chose d'autre. Chaque nouvelle présentation de chacune des deux séries reproduit la couleur utilisée dans une exposition précédente avec une différence peu perceptible, par ajout régulier de blanc pour De rouge à rien et de couleur dans De vert à quelque chose d'autre.
La série Remplacer par le même joue sur l'idée de la substitution d'une chose par son double sur chacune des photos produites par l'artiste et ne présentant entre elles aucune cohérence thématique sont collés à l'identique des éléments prélevés sur des duplicata.
Enfin, les Pliages sont des origamis réalisés sur des supports divers - magazines, journaux, posters, plans etc. L'origami une fois produit est présenté déplié, ne montrant plus que la trace de sa réalisation ; chaque pièce garde néanmoins le nom de la chose que l'origami correspondant est censé figurer.