irisvandongen Iris van DONGEN & Kimberly CLARK
Doomed with Grace and Pleasure

Vernissage mercredi 13 septembre 2006, de 18 à 21 heures

Exposition du 14 septembre au 28 octobre 2006, du mercredi au samedi, de 14 à 19 heures


L'artiste néerlandaise Iris van DONGEN s'est fait connaître depuis quelques années par ses portraits de jeunes femmes, entre classicisme et sensibilité contemporaine. Généralement de grand format, mêlant crayon, pastel, aquarelle et fusain, chaque dessin représente un personnage féminin isolé, souvent frontal, figé, presque statuaire. Alliant références à la peinture classique et éléments contemporains, notamment à travers des objets de la sphère masculine, ces figures féminines, à la fois intouchables et vulnérables, romantiques et sombres, sont autant de portraits intérieurs de l'artiste, dont ils empruntent volontiers les traits.

Aujourd'hui, tout en poursuivant sa pratique personnelle, Iris van DONGEN intervient également au sein de Kimberly CLARK, collectif qu'elle a créé avec deux autres artistes hollandaises, Josepha de JONG et Ellemieke SCHOENMAKER. La première exposition en France d'Iris van DONGEN est aussi la première collaboration officielle de ce groupe d'artistes au nom subliminal. Quatre nouveaux dessins d'Iris van DONGEN s'intègrent ainsi à un ensemble d'œuvres (sculptures, peintures murales et photographies) de Kimberly CLARK, pour former une installation ample et cohérente.

Cette fenêtre ouverte sur l'univers de Kimberly CLARK navigue entre jour de fête, fête et lendemain de fête : d'une coiffeuse surchargée d'objets, à la fois glamour et trash, où se reflète, entre mythologie et conte de fées, une tête de Méduse au regard pétrifiant, à une platine de disque géante tournant sur un mur ; d'un squelette rouge surgissant d'enceintes de sonorisation à une banquette sous laquelle s'amoncellent paquets de cigarettes vides et tubes de rouge à lèvres usagés.

Trois mannequins de vitrine, empruntant les habits des artistes, apparaissent comme leurs doubles idéalisés, version urbaine et sexy des singes de la sagesse ("Ne rien voir de mal, ne rien entendre de mal, ne rien dire de mal" comme précepte de conduite) qui reprend la gestuelle des tagueurs en quête d'anonymat. Une imposante peinture murale complète l'installation, montage de plusieurs des photographies présentées dans la deuxième salle. Là, un ensemble de photographies, de peintures et d'inscriptions murales sous lumière noire retrace les errances nocturnes cathartiques des trois membres de Kimberly CLARK, sous le mot d'ordre "Carpe nox", pendant du fameux "Carpe diem" pour les adeptes du mouvement gothique.

Naviguant entre féminité exacerbée et humeurs sombres, défoulement et frustration, et goût pour cette frustration, l'ensemble reflète les interrogations des trois artistes sur leur identité et leur image en tant que femmes à un âge charnière de leur vie.


Iris van DONGEN est née à Tilburg (Hollande) en 1975, Josepha de JONG à Oosterwalde (Hollande) en 1977 et Ellemieke SCHOENMAKER à Balkburg (Hollande) en 1969. Elles vivent et travaillent à Rotterdam.